La présence de tiques peut transmettre la maladie de Lyme a été documentée dans certaines régions du Québec. Les citoyens doivent être vigilants d’avril à novembre.

Au cours des dernières années, la présence de tiques pouvant transmettre la maladie de Lyme a été documentée dans certaines régions du Québec et particulièrement dans plusieurs secteurs de la Montérégie. Le nombre de personnes infectées déclarées à la Direction de santé publique (DSP) de la Montérégie augmente progressivement.

Considérant l’augmentation du risque d’être infecté par cette maladie, la DSP souhaite informer les citoyens de la Montérégie sur les moyens de prévention individuelle contre la maladie de Lyme. Les personnes faisant des activités de plein air dans les boisés (randonnée à pied ou à vélo, coupe et ramassage de bois, camping, chasse et jardinage à proximité d’une forêt) risquent davantage d’être exposées aux tiques. Certains travailleurs (voirie, moniteurs de camps d’été) sont aussi plus exposés aux tiques.

Même si le risque de se faire piquer est plus élevé entre les mois de juin et août, les
citoyens doivent être vigilants d’avril à novembre.

Page d’information complète: http://www.santemonteregie.qc.ca/agence/santepublique/directiondesantepublique/maladiedelyme.fr.html#.V2lHhOYrLpI